RATP

EXPERIMENTER UN SERVICE DE NAVETTES AUTONOMES ET PROPRES

LE GROUPE RATP

Premier métro sur pneumatiques à la fin des années 1950, billettique sans contact, premier métro automatique à grand gabarit, première automatisation d’une ligne historique sans interruption de trafic… Le Groupe RATP a au fil des décennies développé des expertises qui en font une référence mondiale dans de nombreux domaines. La stratégie actuelle du groupe RATP s’organise autour de quatre domaines prioritaires : l’innovation technique et de projets pour être toujours à la pointe du secteur, l’innovation dans les offres de transport pour proposer de nouvelles solutions de mobilité, l’innovation digitale au profit des voyageurs et de l’ensemble des métiers du Groupe et l’innovation dans la ville durable pour proposer des modèles plus vertueux.

La révolution digitale et la transition énergétique impactent en profondeur le secteur de la mobilité. L’approche ouverte de l’innovation (« open innovation ») aide le Groupe RATP à faire émerger de nouvelles offres de mobilité durables ainsi que des services originaux et utiles à ses voyageurs.

Le contexte du défi

Suites aux premières expérimentations de navettes autonomes, le groupe RATP souhaite enrichir les thèmes d’expérimentation dans le but de développer des mobilités propres et innovantes.

L’objectif est de proposer une offre de service de mobilité autonome avec une expérimentation qui pourrait se conduire sur un territoire en Essonne.

Cette offre de service doit d’abord répondre à un réel besoin (quelle offre pour quelle mobilité ?) et relever le défi de la fiabilité technique du service de mobilité proposé

Plusieurs sites de l’Essonne pourraient servir de base de travail :

1 la desserte du plateau de Saclay  Ecole Polytechnique et Ecole Centrale Supelec

2 le site d’Amazon BA 217 à Brétigny sur Orge

3 la desserte du château de Chamarande

Problème(s) à résoudre

Les navettes autonomes peuvent présenter de multiples facettes :

  • Les capacités des navettes offrent une certaine modularité 6, 8 15 ou 20 places
  • La ligne fixe : le fonctionnement à la demande sur une ligne établi avec un fonctionnement de type métro avec arrêt automatique à chaque point
  • La ligne virtuelle : le fonctionnement peut être entièrement à la demande avec seulement des points de prise en charge déterminé
  • Le cas d’usage adapté : desserte interne de site, rabattement vers un mode lourd (métro ou RER) proche

Ainsi à partir des solutions du choix des candidats, il conviendra de travailler la meilleure offre de navettes sur l’un ou sur les 3 sites, en compilant les données libres disponibles.

Une fois l’offre idéale/optimale établie : tracé/parcours/fréquence/amplitude horaire…etc. ; celle-ci devra être confrontée aux contraintes techniques.

Deux types de contraintes sont à prendre en compte :

  • Limiter les risques de collisions avec les tiers en travaillant un parcours réduisant les zones de conflits ou assurer des aménagements le permettant.
  • Permettre une localisation la plus solide possible, il conviendra donc d’assurer une stabilité de l’environnement, en effet pour fonctionner les véhicules utilisent une référence cartographique 3D, ainsi qu’un GPS.

Données d’entrées et matériel

En accord avec l’industriel/les industriels, une présentation des navettes autonomes pourra être proposée.

Partenariats recherchés

Les compétences recherchées sont dans deux  domaines :

  • Diagnostic de mobilité (analyse et traitement de données, urbanisme, aisance informatique)
  • Déploiement d’une solution de mobilité autonome (GPS, automate et automatisme, capteur optique)
PARTICIPER À CE DÉFI

FORMULAIRE D’INSCRIPTION AU DÉFI